• Aude Villala

"Tu prends trop les choses à cœur"

Vous avez peut-être déjà entendu cette phrase... Moi oui très souvent dans ma vie professionnelle d'avant. A tel point que j'ai pensé avoir un problème, ne pas être normal... Et puis j'ai entendu mes clients recevoir également cette même phrase. Alors à votre avis y a t-il un problème à prendre les choses à cœur ?

Si cette phrase vous touche et vous fait avoir les larmes aux yeux quand on vous l'a dit, c'est qu'il y a de forte chance qu'aujourd'hui l'émotionnel et les ruminations sont présents dans votre vie.


Si quelqu'un me redit cette phrase aujourd'hui, cela ne me touchera pas, alors qu'auparavant je fondais en larmes quand on me le disait.


Tout simplement car j'ai appris à décrypter comment je fonctionne émotionnellement et comment maîtriser les émotions qui me traversent. Et que ma sensibilité n'est plus un problème mais une force.


Et cela a été un apprentissage qui ne s'est pas fait en un clin d'œil puisque d'une manière générale beaucoup de personnes ne savent pas accueillir sainement une émotion. J'ai donc dû aller rechercher ces ressources auprès de professionnels.


On ne nous l'apprends pas à l'école, alors que ça devrait faire partie des cours les plus basiques pour se sentir bien dans sa vie et son futur métier.


D'autre part si quelqu'un me dit cette phrase je vais aussi observer qui est cette personne qui m'exprime cela : est-elle coupée de ses émotions ? sait-elle bien gérer ses émotions ? qui me conseille ?


car clairement la plupart des personnes qui m'ont dit cela était coupé de leurs émotions. Je leur renvoyais juste l'extrême opposé de ce qu'ils sont. Je rêvais d'être comme eux à vrai dire. Et j'ai pu l'expérimenter lorsque j'ai été confrontée il y a longtemps à devoir prendre des anti-dépresseurs : "Oh punaise ça fait ça, on ne ressent plus rien..."


Mais j'avoue que Oui pendant 1 semaine de ce médicament, rien ne me touchait et ça m'a reposé le cerveau. Je n'ai pas poursuivi car je voulais faire autrement, j'ai trouvé des outils qui m'y ont aidé car oui il en existe


Clairement, quand tu es "coupé de tes émotions" c'est pas bon car à un moment donné c'est ton corps qui va s'exprimer. L'émotion a besoin de trouver un chemin pour être entendue. Et quand t'es dans le débordement émotionnel c'est pas bon non plus car tu n'es plus en capacité de gérer le quotidien.


En attendant si tu es dans l'une ou l'autre des situations, pas de panique accueille ce n'est pas la cata, il y a un apprentissage à faire et tu en ressortiras grandi


L'essentiel c'est de trouver le curseur entre la prise de recul et l'accueil de ton émotion, et tout ça ça s'apprend ;) c'est comme le vélo


Maintenant si quelqu'un juge ma manière d'accueillir une émotion, j'écoute mon ressenti et ce qui fait sens pour moi. Car sais-tu que nous n'avons pas tous la même façon de se libérer d'une émotion ?


Il y a des personnes qui sont plutôt :

  • Air, l'émotion peut être exprimé très rapidement par la parole, pour ensuite passer vite à autre chose une fois celle-ci exprimée. Ces personnes vivent rapidement et avec légèreté les émotions qui les traversent. Elles sont capables de passer du rires au pleurs, ce qui peut parfois surprendre. C'est comme l'air qui a l'air imprévisible et léger...

  • Eau, l'émotion qui les traversent peut prendre du temps et peut être déroutante pour ces personnes. Elle n'ont pas fini de vivre leurs émotions que les autres sont déjà passées à autre chose. C'est comme la marée un mouvement de va et vient qui ondule et prend son temps...

  • Terre, l'intensité de l'émotion se vit intérieurement et peut prendre du temps à être digéré. Cela peut donner une impression d'insensibilité par rapport à ce qui se passe puisque l'émotion est vécue silencieusement. C'est comme la terre sur laquelle tu peut te poser, elle ne fait pas de bruit...

  • Feu, l'émotion est vécue immédiatement avec intensité et nervosité, que la personne le montre ou pas. Son émotion a besoin d'être reconnue et la personne ne plaisante pas quand l'intensité est la. La flamme peut vite monter pour ensuite redescendre...

Et donc forcément ta façon de faire ne sera pas forcément celle de ton voisin... alors arrête de te laisser influencer par les conseils de tes amis ou bien encore de ta famille, car en vérité toi seul(e) peut apprendre à savoir comment tu fonctionnes et comment mieux le vivre...


Et pour cela il y a besoin d'une professionnelle pour t'accompagner. Et ça peut être moi si ce partage résonne en toi ;) J'accompagne en visio ou à mon cabinet


Photo de Nathan Cowley: https://www.pexels.com/fr-fr/photo/homme-en-chemise-habillee-a-carreaux-bleu-et-marron-touchant-ses-cheveux-897817/




17 vues0 commentaire