• Aude Villala

A l'approche du déconfinement comment vous vous sentez ?

Alors que pendant 58 jours nous avons appris à fonctionner d'une certaine manière, après le 11 mai nous allons découvrir un autre modèle... Les endroits où il y a aura du monde verront le port du masque obligatoire... Tout ne sera pas accessible comme les salles de sport, les cours de yoga, la piscine... et des salariés vont continuer le télétravail... Certains appréhendent : angoisses, peur des autres, d'être malade ou encore de retourner au travail... d'autres sont plus sereins, chacun réagit à sa manière et chaque réaction est tout à fait normal car nous n'avons pas tous les mêmes ressources face à une situation...


Une nouvelle situation à laquelle on va de nouveau s'adapter


Cette nouvelle façon de vivre va de nouveau poser des questions entre ce qu'il faut faire et ne pas faire... Il n'y aura plus les autorisations de sorties mais la situation sanitaire est toujours présente et chacun devra faire attention... Cela peut renforcer un climat anxiogène dans les lieux à l'étroit tel que les transports en commun ou les commerces...


Nous avons été habitués pendant plusieurs jours à croiser peu de monde dehors et d'un coup chacun va redécouvrir des rues avec plus de monde. En même temps que cette sensation de revoir du monde peut faire du bien, elle peut aussi être stressante pour certains notamment les personnes à risque qui ont déjà des maladies chroniques...


Et pour le retour au travail cela pose aussi les mêmes questions...


Après avoir passé presque deux mois à travailler de chez soi ou en chomâge partiel... le retour au travail n'est pas une situation commune comme lorsque vous revenez après 2 mois de vacances. Il y a également les personnes qui étaient déjà au chômage avant le confinement qui peuvent avoir des craintes à retrouver un emploi...


Et vous vous sentez comment par rapport à tout ça ? Comment allez-vous aborder ce déconfinement ?


Dans cette situation ma position c'est de toujours rester positive, j'accueillerais et j'écouterais les craintes de mes clients... Je conseille d'être bienveillant envers vous même, de vous réadapter à votre rythme à cette nouvelle situation, d'être dans l'écoute de vos besoins et des autres sans jugement, d'être conscient de vos comportements...


Lorsqu'on est privé de liberté cela crée de la frustration et c'est tout à fait normal, certains vont vouloir compenser, rattraper le temps qu'ils pensent avoir perdu et des addictions peuvent même se créer.


L'alcool a été pour beaucoup pendant le confinement un moyen de compenser et après le confinement cela peut augmenter. Alors il y aura peut-être besoin de s'imposer certaines limites : des jours sans alcool, d'installer de nouvelles habitudes, de prévoir de nouveaux projets même si l'avenir est encore incertain, d'écouter ses besoins et de ne surtout pas oublier toutes les bonnes activités qui vous ont apporté pendant ce confinement ;)


Et s'il y a des peurs, je vous invite à participer à mon atelier "Se libérer de ses peurs pour retrouver un quotidien plus serein" : Accéder à l'atelier se libérer de ses peurs


Ce sera le moment d'aborder des choses que vous n'avez peut-être pas pu faire avec un professionnel pendant le confinement et je serais ravie de vous accueillir.


Je vous souhaite de passer un agréable déconfinement le 11 mai.


#DéconfinementOnPositive


8 vues

Tél : 06 77 81 47 55

  • Facebook aude villala sophrologue
  • White Instagram Icon
  • White Pinterest Icon

© 2019 par Aude Villala. Créé avec Wix.com